[FR] Récits de rebellion – Archives 06


<Thom; “OTH”, -12a87j09h16m09s>

« Marya! »

L’enfant se retourne, tout près d’une tombe au-dessus de laquelle flottent quelques centaines de gemmes argentées. Le halo semble l’émouvoir, faisant luire sa chevelure pervenche autrement si sombre, celle-ci paraissant ainsi plus lisse qu’à l’habitude.

Thom Bae ne désire pas errer sur la surface d’Oth plus longtemps que nécessaire. « Je t’avais dit de rester près de ta mère. »

« Je l’ai perdue, » répond la fillette d’une voix délicate qui ajoute de la tendresse à la candeur de ses paroles. Elle garde ses yeux violets braqués vers sa trouvaille surnaturelle, visiblement désintéressée par la détresse de grandes personnes qui afflige son tuteur. « Pourquoi on doit partir? J’aime ça, ici… »

L’Explorateur fait un mouvement pour prendre Marya dans ses bras, mais elle se raidit à son approche. « Il faut revenir à la maison, » énonce-t-il faiblement, devinant la déception qui envahit sa protégée. Je ne peux malheureusement pas expliquer toute la misère de notre périple à une fillette de cinq ans. « Il faut partir. »

« J’aime mieux être ici qu’à la maison. Ici, c’est magique! »

« Inquiète-toi pas, » lui promet Thom en s’abaissant à son niveau, « on va ramener un peu de magie avec nous. » Il serre doucement ses bras autour du corps fragile de Marya, mais elle le repousse. « Il faut bouger, demoiselle. C’est pas le temps d’argumenter. »

« Je suis capable de marcher, » lâche Marya sans le quitter des yeux.

Même si le tempérament orgueilleux de la fillette ne date pas d’hier, l’Explorateur reste un instant dérouté par son flegme. Il se relève et marche rapidement vers la navette, laissant la jeune fille suivre la cadence à sa gauche.

Elle veut être forte.

Ensemble, ils traversent les couloirs sinueux de la grotte imparfaite. Thom perçoit des sons lugubres provenant de sa droite. Il opte pour la prudence et fonce à gauche, puis ralentit le pas pour se permettre de d’examiner en détail la carte holographique de la région. Marya s’adosse en silence à l’une des parois granuleuses.

Une plainte aiguë se fait entendre avant que l’Explorateur puisse repérer sa position sur le plan électronique. Il s’apprête à faire demi-tour, mais une silhouette se manifeste juste à temps pour le rassurer.

Portant un énorme sac appuyé sur son ventre, sa compagne tourne le coin un instant après son ombre. Thom la rejoint et l’embrasse, ravi de la retrouver même après un maigre dix minutes. Il scrute le sac un instant, puis devine son contenu et comprend l’origine du cri. Se retenant de ne pas l’enlacer de tous ses muscles, le jeune homme pose ses mains sur les épaules d’Yzabelle. « Tout s’est bien passé? »

« L’important, c’est que je l’aie. »

« Un problème? »

Marya les rejoint alors, et son regard tourmenté semble les interroger sur des milliers de questions. Yzabelle pointe la fillette du menton, puis renvoie son regard vers son collègue. « Je t’en parlerai plus tard. » L’Explorateur comprend le message et reporte son attention sur le prototype bêta du GSpace. Naviguant jusqu’à la seconde planète à partir de Marl, il se met à la recherche des souterrains dédaléens au sein desquels il se promène depuis quelques minutes.

De sa main libre, Yzabelle saisit vite l’hologramme et le serre entre ses doigts jusqu’à ce qu’il ne soit plus visible. Elle  appuie sa paume sur la manche gauche de son habit et l’hologramme s’y fond naturellement.

« Qu’est-ce que tu fais? » demande Thom, loin d’être amusé.

Elle lui sourit. « Je sais comment sortir d’ici. »

Après un sourire en direction de Marya, la jeune femme s’élance dans la direction par où elle est arrivée. Thom aimerait l’arrêter afin de consulter le GSpace à nouveau, mais son instinct le convainc que sa compagne est en contrôle de la situation.

Comme toujours.

La fillette se met à sprinter derrière Yzabelle. Malgré sa blessure à la jambe droite, Thom Bae les suit du mieux qu’il peut.

Après une minute de course pénible à travers le sombre labyrinthe, l’éclairage se fait plus vif et l’Explorateur discerne des passages déjà empruntés, jusqu’à reconnaitre le vaisseau endommagé au bout du tunnel.

Ils accélèrent davantage le pas, désireux de se mettre à l’abri des menaces de l’ardente planète. Lorsque le groupe jaillit de la galerie, les voyageurs retrouvent l’étouffante plaine rocailleuse sur laquelle ils ont abandonné leur véhicule quelques heures plus tôt.

Yzabelle est la première à toucher la navette mais, ses deux mains étant occupées à tenir le sac bombé, elle ne peut l’actionner. Thom se hâte, la rejoint et active la porte, permettant ainsi à son assistante de s’y engouffrer.

Il se tourne vers la fillette. Cette dernière s’est éloignée du vaisseau, préférant contempler la magnificence des hauts geysers situés près de l’entrée du tunnel. « Marya! » fulmine-t-il en sa direction, mais sa protégée reste sourde à l’appel, trop émerveillée par les volcans de vapeur.

Ressent-elle une connexion?

Il distingue alors une paire d’yeux blancs au centre du corridor. Une paire d’yeux rivés sur la fillette.

« Marya! Viens ici! »

La fillette s’approche du plus haut des geysers. Elle semble remarquer la présence de l’Othéen après un moment : la créature nocturne l’observe à quelques mètres, puis se risque à quelques pas hasardeux de l’autre côté du seuil. Pas le temps de rejoindre Marya avant lui, comprend vite Thom Bae. Il s’avance légèrement, puis s’immobilise, hésitant.

Ma vie en vaut-elle la peine?

Il observe Marya, naïve et toute petite, cheminant pas à pas vers un être autochtone qu’elle ne peut ignorer. C’est ma fille, se répète-t-il en admirant sa témérité, son imprudente assurance que rien au monde ne peut lui causer du mal, son indifférence face au danger, à la souffrance ainsi qu’à sa propre mort… mais sa jambe brûle. La fuite lui apparait si accessible…

En vaut-elle la peine?

Lorsque l’Othéen s’extirpe complètement de la noirceur de la grotte, la seconde qui suit semble interminable à Thom. Il presse le bas de sa manche et relève vivement ses doigts : en un instant, une petite arbalète holographique se matérialise sur son bras droit et se garnit de matière en un instant.

L’Explorateur saisit fermement l’arme.

Oui, pense Thom en visant l’étranger directement à la tête.

11091239_882492825150771_1430068775_n

Tristan Maudit

Illustration: Aly Hernandez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>